Informations régionales

Rocher-Percé est déçu que les changements ne soient pas acceptés automatiquement

13 juin 2016

La préfète de la MRC de Rocher-Percé est déçue de la tournure des événements concernant le retour d’Orléans Express sur la pointe de la Gaspésie, mais affirme que le projet n’a jamais été acquis.

Nadia Minassian réagit ainsi à la possibilité que la Commission des Transports du Québec refuse les demandes de modifications de trajets d’Orléans Express, ce qui menacerait le projet en place.

L’entente entre les MRC de Rocher-Percé et de la Côte-de-Gaspé et le transporteur prévoit un retour sur Percé en passant par Gaspé et Grande-Rivière, ainsi que des arrêts supplémentaires à New Richmond, Port-Daniel et Cap-Chat.

Cependant, Orléans Express a demandé des modifications supplémentaires à la commission, ce qui diminuerait des services ailleurs au Québec.

Cette situation pourrait faire en sorte que les demandes du transporteur soient refusées par le CTQ.

La préfète de la MRC de Rocher-Percé, Nadia Minassian, se dit dans un premier temps un peu surprise, particulièrement sur les modifications qui sont enjeux.

 

Le CTQ pourrait aussi accepter les modifications, mais le processus en cours reporterait à plus tard cet été l’arrivée du transporteur.

Nadia Minassian n’est cependant pas plus inquiète qu’au début du projet, puisqu’il s’agit d’une entente de principe :

 

La préfète de la MRC de Rocher-Percé veut attendre la décision finale de la Commission des Transports du Québec avant de commenter davantage le dossier.

Retour

PARTAGER