Informations régionales

Relâche de 3 jours

22 novembre 2016

Le processus entourant l’examen de la preuve qui sera présentée au procès devant jury de Réal Savoie fera relâche temporairement demain.

Réal Savoie est accusé du meurtre prémédité de Sonia Raymond, d’agression sexuelle et de séquestration.

Sonia Raymond avait 32 ans lorsqu’elle a été retrouvée sans vie, sur la plage de Maria, le 27 juillet 1996.

Jusqu’ici, le Voir-Dire qui se déroule depuis le 7 novembre a permis, entre autres, d’entendre des agents d’infiltration qui ont joué un rôle primaire ou secondaire dans l’enquête de type Mr. Big ayant mené à l’arrestation de l’homme visé par les accusations.

Le chef de l’opération qui a été menée à l’arrestation du suspect, le 16 avril 2014 a déjà témoigné. Des enquêteurs impliqués dans le dossier en 1996 ont déjà été interrogés par la poursuite et la défense devant le juge Louis Dionne.

Le juge doit déterminer, par la preuve qui lui est présentée, si les droits de l’accusé ont été respectés au cours de l’exercice d’infiltration.

C’est à la poursuite à en faire la preuve. Hier, il a été possible d’entendre le témoignage d’une agente d’infiltration.

Le processus se poursuit aujourd’hui et sera suspendu pour 3 jours, pour reprendre lundi. Réal Savoie est âgé de 51 ans.

Il est présent en permanence dans le box des accusés d’où il voit passer l’ensemble des témoins présentés par le substitut du procureur général, Gérald Maltais.

À cette étape-ci, le contenu des témoignages est frappé d’un interdit de publication.

Le public peut assister aux échanges.

Les agents d’infiltration témoignent derrière des paravents pour que leur identité soit protégée.

Retour

PARTAGER