Informations régionales

Regroupement possible pour les aides-pêcheurs

Regroupement possible pour les aides-pêcheurs

18 janvier 2018

Les aides-pêcheurs de la Gaspésie pourraient bientôt choisir de se regrouper pour améliorer leurs conditions salariales.

Selon Gilles Albert, un aide-pêcheur de Newport qui œuvre principalement dans le domaine du crabe et de la crevette, les travailleurs de son secteur ne profitent aucunement des débarquements record enregistrés en Gaspésie depuis quelques années.

Il affirme que les conditions salariales se sont même dégradées dans certains secteurs. Gilles Albert affirme comprendre que le propriétaire assume les risques mais il note qu’un fossé indécent se creuse entre les revenus des propriétaires et des aides-pêcheurs. Très souvent, dit-il, le salaire d’un aide-pêcheur correspond au montant pour obtenir les prestations maximales d’assurance-emploi. En moyenne, le salaire se situe aux environs de mille dollars par semaine sur les bateaux de crabe et d’environ 700 dollars dans le domaine du homard.

Même si ce salaire peut sembler adéquat, Gilles Albert rappelle que la saison est très courte et les conditions extrêmement difficiles :



Gilles Albert souligne que les aides-pêcheurs ne sont représentés par aucune association ou syndicat. Il estime que ceci mine le rapport de force et ouvre la porte à des abus :



L’aide-pêcheur rappelle que les pêcheurs de la Gaspésie ont dû s’unir, dans le passé, pour équilibrer le rapport de force qu’ils avaient avec les transformateurs. Il croit qu’il est temps pour les aides-pêcheurs de faire la même chose avec les capitaines. La réunion aura lieu au local de l’OTJ de Sainte-Thérèse-de-Gaspé le 24 janvier. Retour

PARTAGER