Informations régionales

Rapport du Protecteur du citoyen: Des lacunes à corriger

Rapport du Protecteur du citoyen: Des lacunes à corriger

31 janvier 2017

Le Protecteur du citoyen constate des lacunes dans les centres d’hébergement de Maria et New Carlisle ainsi qu’à l’hôpital de Maria.

L’enquête réalisée par le Protecteur du citoyen visait à répondre au signalement fait par les syndicats du réseau de la santé qui a déposé, en juin, un dossier répertoriant une multitude d’événements survenus dans un grand nombre d’installations de la région. Le protecteur relève des faiblesses aussi dans 10 établissements de la MRC du Rocher-Percé et de la Côte-de-Gaspé.

Lors de ses visites, le Protecteur du citoyen a constaté qu’en milieu d’hébergement et de soins de longue durée, les infirmières disposaient d’une marge de manœuvre quasi inexistante en cas de surcharge de travail.

 

L’organisme de protection note aussi certains longs délais de réponse aux demandes d’aide signalées par la cloche d’appel de même qu’un manque de souplesse des milieux de vie, comme le moment du réveil qui ne respecte pas le rythme des résidents. Le Protecteur dénote, par ailleurs, des lacunes en milieu hospitalier comme la durée de séjour à l’urgence qui est trop élevée, des délais trop longs au triage initial et à la réévaluation de même que de la formation continue insuffisamment accessible pour le personnel infirmier.


Pour remédier aux problèmes qu’il a constatés, le Protecteur du citoyen a fait 19 recommandations au CISSS de la Gaspésie qui s’est engagé à les mettre en place.

Le Protecteur recommande de se doter d’un mécanisme permettant au personnel infirmier d’obtenir du soutien en cas de surcharge de même que d’assurer au patient un temps de réponse raisonnable lors de l’utilisation de la cloche d’appel, entre autres.

Malgré ces faiblesses dans la prestation des soins, le Protecteur du citoyen écrit en conclusion, que l’enquête n’a pas révélé de lacunes majeures justifiant au protecteur de craindre pour la santé et la sécurité des patients et que le nombre de recommandations s’avère relativement modeste compte tenu du nombre élevé d’installations visées.

Le Protecteur du citoyen constate aussi, dans son rapport, le dévouement du personnel soignant.

Retour

PARTAGER