Informations régionales

Québec Solidaire veut la fin des voeux pieux pour régler le sort de l'industrie forestière

5 mai 2017


Québec Solidaire réclame des solutions à long terme pour éviter d’autres crises du bois d’œuvre.

Selon Gabriel Nadeau-Dubois, candidat dans la circonscription de Gouin, les solutions proposées par les différents gouvernement depuis plusieurs années n’ont pas permis de sortir l’industrie forestière de sa dépendance envers les États-Unis ou les marchés extérieur.

La formation politique propose d’absorber dans l’économie québécoise une part plus importante de bois d’œuvre. En ce moment environ 20% des bâtiments non résidentiels utilisent le bois, alors que le gouvernement vise 30%.

Selon le rapport Beaulieu, publié en 2012, ce chiffre pourrait grimper à 80% ce qui aurait pour effet de mettre fin à la dépendance à l’exportation.


Cependant, le candidat vedette de Québec Solidaire affirme qu’il faut des cibles contraignantes et non seulement des vœux pieux comme exprimés par le passé, notamment avec la Charte du bois :



Gabriel Nadeau-Dubois se dit en faveur de mesures d’aide d’urgence, comme des garanties de prêts. Cependant il se désole que le Parti Libéral se tourne encore une fois vers des solutions qui ne règlent pas le problème à long terme :



Gabriel Nadeau-Dubois affirme que le gouvernement doit s’asseoir avec l’industrie afin de déterminer de quelle façon des cibles contraignantes pourraient être mise en place. Retour

PARTAGER