Informations régionales

Québec se fait presser d'implanter des mesures pour les usines de sciage

Québec se fait presser d'implanter des mesures pour les usines de sciage

7 avril 2017

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de Forêts, de faune et de parcs, Sylvain Roy, presse Québec d’annoncer des mesures d’aide pour l’industrie forestière.

Le député de Bonaventure craint les effets de mesures compensatoires que pourrait imposer Washington aux exportateurs de bois d’œuvre.

Sylvain Roy estime que le gouvernement a traîné dans ce nouveau conflit alors qu’il se trouve sur le radar de l’industrie depuis longtemps.

60 000 emplois dépendent directement de l’industrie forestière au Québec. La dernière crise du bois d’œuvre et la montée de la valeur du dollar canadien dans les années 2000 ont affectés plusieurs localités, souvent monoindustrielles.

Le député répète que Québec a promis d’adopter des mesures d’aide si Ottawa ne le faisait pas :



Sans pouvoir les chiffrer, le député de Bonaventure craint des impacts importants pour les usines de sciage :



Selon le quotidien Le Devoir, à moins d’un accord, les premières pénalités contre les exportations canadiennes de bois d’oeuvre à destination du marché américain pourraient s’appliquer dans les jours suivant le 24 avril, un coup dur pour les finances des entreprises forestières québécoises et du reste du pays. Retour

PARTAGER