Informations régionales

Procès de Réal Savoie: es experts de la Défense arrivent à la barre

Procès de Réal Savoie: es experts de la Défense arrivent à la barre

1 mai 2017

Le procès de Réal Savoie se poursuit avec le témoignage d'experts présentés par l’avocat de l’accusé.

Le premier témoin aujourd’hui, Vahé Sarafian, est biologiste judiciaire.

Son travail consiste à déterminer la présence d'éléments biologiques, comme des fluides corporels, salive, sang ou sperme spécifiquement, afin de déterminer un profil génétique d’ADN.

Le témoin a expliqué au jury que l'analyse des extractions prélevés sur le corps de Sonia Raymond et sur la scène du crime n'a pas permis de déterminer un profil génétique. Des analyses ont été réalisées sur un couteau, un sous-vêtement, une serviette de plage et des débris végétaux. La recherche de sang s'est avérée négative sauf sur les débris végétaux où il a été déterminé qu’il provenait de la victime.

Les extractions provenant de sous les ongles de la victime ont révélé la présence d'un profil génétique masculin partiel qui provient d'un homme autre que Réal Savoie.

En tout, 5 rapports ont été produits et aucun n'a permis d'établir un lien génétique avec Réal Savoie. En contre-interrogatoire, l’avocat de la poursuite, Éric Morin, a tenté de démontrer que l'ADN masculin retrouvé sous les ongles n'a pas nécessairement un lien avec le meurtre.

Les témoignages devant jury prendront une pause demain, en raison de l’absence d’un juré. Le tout reprendra mercredi et c'est à ce moment que le témoignage de Réal Savoie pourrait être entendu. Retour

PARTAGER