Informations régionales

Pour un meilleur partage

Pour un meilleur partage

9 juin 2017

La FQM appuie l’Alliance éolienne de l’Est qui réclame 50 pour cent de la propriété des futurs parcs éoliens voués à l’exportation.

Le hic, c’est que le gouvernement du Québec n’est pas tenu d’inclure une clause de partenariat dans ses appels d’offres à venir, parce que les projets seront érigés sur les terres publiques.
C’est un non-sens, affirme le président de la Fédération québécoise des municipalités, Richard Lehoux :


De plus, les redevances dont bénéficient les communautés co-propriétaires des parcs éoliens du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles, contribuent à leur autonomie financière, fait valoir le président de la FQM. Il dit qu’en imposant un partenariat public-privé aux projets d’exportation à venir, Québec serait conséquent dans sa volonté de reconnaître les municipalités comme gouvernement de proximité :


La FQM fait aussi d’un partenariat è 50 pour cent, en faveur de l’Alliance éolienne de l’Est, une condition d’acceptabilité sociale du développement Retour

PARTAGER