Informations régionales

Plus cher que prévu

29 juin 2016

Ciment McInnis reconnaît que la construction de sa cimenterie gaspésienne coûtera plus cher que prévu à bâtir.

Par contre, la directrice des communications, Maryse Tremblay, refuse de confirmer les montants avancés par The Globe and Mail ce matin.

Maryse Tremblay soutient que Ciment McInnis a changé d’idée, en cours de construction de son usine de Port-Daniel-Gascons, sur le choix de certains équipements composant le terminal maritime situé sur le site de la cimenterie.

Le système de chargement et de déchargement des navires aurait changé, selon la porte-parole de Ciment McInnis, pour devenir plus efficace que les installations prévues au départ.

Par ailleurs, les terminaux de distribution pour décharger les navires de ciment rendus à destination ailleurs au Canada et aux États-Unis, qui seront en construction dans quelques semaines, ne seront pas construits tel que planifié dans le projet initial.

Pour Maryse Tremblay, le projet n’est pas en péril. Il a été bonifié, dit-elle, c’est pourquoi l’investissement nécessaire sera plus élevé :

 

 

En aucun temps, par contre, la porte-parole de l’entreprise n’a accepté de détailler la hauteur du dépassement des coûts :

 

 

Selon Maryse Tremblay, le dépassement de coûts s’explique aussi par les frais juridiques qu’a entraînés la tentative de Lafarge auprès du gouvernement de forcer le projet de Ciment McInnis à être soumis à l’examen du BAPE.

L’entreprise a aussi poursuivi les travaux à Port-Daniel lors du premier hiver pour absorber les mois de retard qui s’étaient installés du début du projet.

Retour

PARTAGER