Informations régionales

Peut être un nouveau site de l'UNESCO en Gaspésie

4 octobre 2016

Le projet de Géoparc serait en bonne position pour obtenir l’accréditation de l’UNESCO, au printemps 2018.

Une délégation a présenté l’état d’avancement de ses infrastructures, la semaine dernière en Angleterre, dans le cadre de la 7ième conférence internationale des Géoparcs de l’UNESCO.

Dans les prochaines semaines, la Coopérative du Géoparc de Percé veillera à retravailler le dossier de candidature pour le bonifier.

Par la suite, le comité de l’UNESCO procédera à une 1ère évaluation entre le 1er mai et le 15 août prochain.

Les étapes finales devraient être franchies en 2017, comme le mentionne la présidente du Géoparc, Cathy Poirier :

 

 

La nomination de l’UNESCO pour Percé aurait assurément des retombées économiques dans les prochaines années.

Selon Cathy Poirier, une nouvelle clientèle touristique pourrait s’ajouter compte tenu des particularités que l’on retrouve sur son territoire :

 

 

Ce projet déposé à l’UNESCO comprend tout le territoire du Grand Percé, de Prével à Cap-d’Espoir, ce qui représente une superficie de 550 km carrés.

 

Retour

PARTAGER