Informations régionales

Paspébiac: Les citoyens se heurtent à un mur

Paspébiac: Les citoyens se heurtent à un mur

13 février 2018

Le conseil municipal s’en tient à la loi du silence concernant la suspension du directeur général de Paspébiac, Paul Langlois.

Une soixantaine de personnes se sont rendues à la séance ordinaire du conseil municipal, hier soir.

Même si Paul Langlois est suspendu depuis 4 semaines, les motivations du conseil demeurent tant nébuleuses qu’inexpliquées. Quelques citoyens ont réclamé des explications de la part de leurs élus.

Kamel Eddine Habiche et Régis Savard :


Un citoyen a pris la défense du conseil. Le maire Régent Bastien a répété que ce dossier était très sensible et qu’il devait naviguer avec prudence.

Le maire affirme vouloir travailler avec transparence, mais certains dossiers ont besoin d’être éclaircis avant d’être commentés publiquement :


Après l’assemblée, le maire a aussi refusé de faire un lien entre la suspension du directeur général et les irrégularités touchant la rénovation du Vieux-Couvent et la construction du Centre culturel.

La dalle de béton se serait fissurée avant l’inauguration de la nouvelle construction et la Ville n’a pas respecté certaines conditions concernant l’aspect patrimonial du vieux couvent, qui accueille l’hôtel de ville, adjacent au centre culturel.

Les travaux auraient commencé sans autorisation, souligne le maire Bastien :


Pour cette raison, le ministère de la Culture a décidé de retenir une subvention de 326 mille dollars et la Ville a décidé d’éponger cette somme à même son surplus. Retour

PARTAGER