Informations régionales

Pas de commission parlementaire sur le rail gaspésien

30 septembre 2016

Les pétitions pour le retour du train de passagers en Gaspésie n’auront pas de suite en commission parlementaire.

La Commission sur les transports et l’environnement a refusé d’entendre les arguments des intervenants gaspésiens qui souhaitent que Québec investisse dans la réfection du tronçon Matapédia-Gaspé, qui nécessite une injection de 86 millions de dollars.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a déposé une pétition, mardi, de plus de 5000 signatures, réclamant le retour du train de passagers sur le territoire.

Le député péquiste souligne que les députés du Parti libéral ont voté contre sa demande de tenir une commission parlementaire sur la question.

La commission parlementaire aurait permis de présenter des mémoires d’intervenants régionaux sur l’importance du chemin de fer, pour créer un canal direct avec les preneurs de décisions, sans interférence des fonctionnaires :

 

 

Sylvain Roy ne s'arrêtera par là dans ses interventions sur cette question.   

Le député péquiste aimerait une rencontre entre le premier ministre, qui a dit être ouvert à un troisième lien entre Québec et Lévis.

Sylvain Roy souligne que pour le développement gaspésien, un lien ferroviaire est tout aussi important que ce projet dans la capitale. 

Il demandera, aussi, une rencontre entre les ministères des transports fédéral et provincial.

En décembre 2015, plus de 1000 lettres d’appuis ont été envoyées au gouvernement Trudeau par la Coalition pour l’avenir du train en Gaspésie.

Ces lettres réclamaient une intervention d’Ottawa auprès du ministère des Transports du Québec pour le maintien des infrastructures ferroviaires dans la région.

Retour

PARTAGER