Informations régionales

Pas d'énergie à dépenser sur les navires commerciaux

27 octobre 2016

Le directeur du développement économique à la Ville de Carleton-sur-Mer et le maire soutiennent qu’avoir tenté de sauver les activités commerciales au quai aurait été un coup d’épée dans l’eau.

Dans ce dossier, la seule option sur laquelle travaille la Ville vise à ce qu’à l’automne 2018, le quai soit presque entièrement enroché aux frais de Transports Canada qui est propriétaire. L’infrastructure serait ensuite transférée à la Ville pour ensuite être refilée à Pêches et Océans Canada, afin de maintenir les activités de pêches commerciales.

En point de presse, hier au quai des arts, où les projets d’infrastructure de la Ville étaient présentés à la population, le maire Denis Henry et le directeur du développement économique, Alain Bernier, ont soutenu qu’en aucun temps, Transports Canada n’a proposé la réfection des installations actuelles, pour permettre aux grands navires d’accoster et maintenir les activités commerciales, si faibles soient-elles.

Quoiqu’il en soit, Alain Bernier note que le ministère des Affaires municipales n’accepterait pas le transfert, à la Ville, d’un quai à façade verticale pour les grands navires :

XTR96 27-10-16

La prochaine étape sera de signer une entente de pré-transfert avec Transports Canada. L’objectif est de franchir cette étape en janvier 2017, ce qui mènera aux plans préliminaires et à l’estimation des coûts au mois de mai de la même année. La Ville aimerait obtenir l’autorisation d’acquérir l’infrastructure en l’été qui suivra auprès du ministère des Affaires municipales.

Retour

PARTAGER