Informations régionales

Optilab, un projet en santé difficile à réaliser en Gaspésie

13 juillet 2016

Le Centre Intégré de Santé et de Services sociaux de la Gaspésie confirme que le projet Optilab ira de l’avant, mais qu’il serait étonnant d’atteindre la cible demandée par Québec.

L’intention du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec est de regrouper 70% des tests effectués dans les hôpitaux de la Gaspésie vers un laboratoire régional situé à Rimouski.

         Le but recherché est d’optimiser les résultats avec de nouveaux équipements et donner un meilleur service.

         La semaine dernière, le premier ministre Philippe Couillard affirmait que le projet Optilab allait se réaliser partout au Québec malgré l’opposition de plusieurs régions.

         En mai dernier, le CISSS précisait qu’un comité analysait la pertinence d’un tel projet pour la Gaspésie, sans pour autant confirmer sa réalisation.

         La direction di CISSS avait notamment spécifié que ce projet serait difficilement applicable en Gaspésie, principalement à cause des distances.

Le directeur des Services multidisciplinaires du CISSS, Jean St-Pierre, explique aujourd’hui que même si la région ira de l’avant avec le projet Optilab, il serait étonnant d’arriver à atteindre les cibles du ministère de la Santé.

 

Jean St-Pierre affirme que plusieurs éléments doivent être pris en considération avant de décider quel type d’analyse peut être effectué à Rimouski.

 

         Ce transfert toucherait 7 laboratoires, dont 4 en milieu hospitalier et 3 autres en CLSC. En Gaspésie, 78 de personnes travaillent dans les laboratoires d’hôpitaux, dont 20 pour le centre hospitalier de Gaspé et 19 pour celui de Chandler dans Rocher-Percé.

Retour

PARTAGER