Informations régionales

Oléoduc d'Énergie Est: les MRC veulent des garanties, à défaut d'avoir des pouvoirs

27 octobre 2016

Tant qu’à ne pas détenir les pouvoirs pour interdire le passage de l’oléoduc d’Énergie Est, les MRC demandent une réserve majorée à 5 milliards de dollars de Transcanada.

Cette somme servirait, selon la Fédération québécoise des municipalités, à répondre à d’éventuelles catastrophes causées par un problème qui pourrait être lié au passage de pétrole sous-terrain.

Le président de la FQM, Richard Lehoux, se trouve devant l’évidence que les MRC ne possèdent pas les pouvoirs pour empêcher le passage d’un oléoduc. Devant ce fait, les 13 MRC qui seraient traversées par le tronçon du pipeline tentent d’obtenir des garanties :

 

Un oléoduc est également une source de revenu en taxation pour les municipalités. La FQM demande que soit révisé le régime fiscal visant les ces structures enfouies. Le régime actuel fait que la valeur des oléoducs décroît en vieillissant, au lieu d’augmenter, un non-sens pour les municipalités.

Richard Lehoux ne veut pas que l’option des oléoducs ne soit éliminée. Plusieurs municipalités craignent encore davantage le transport de pétrole par voie ferroviaire :

 

La Colombie-Britannique a, pour sa part, fermé le passage du pétrole de l’Alberta par oléoduc. Richard Lehoux estime que dans son état actuel, le projet d’Énergie Est n’est pas recevable.

Retour

PARTAGER