Informations régionales

Non à un canal expres pour les patients du privé

15 avril 2016

La direction du centre intégré de santé de la Gaspésie garantit que le canal des soins d’infirmerie privés ne sera pas plus rapide que celui du réseau public.

La clinique Namso de Maria offrira bientôt des services privés de soins infirmiers dans sa nouvelle clinique.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie vient de signer une entente avec l’entreprise qui lui permet d’offrir des soins de santé privés.

Les infirmières offriront différents services de prélèvement et de médecine préventive, comme l’explique la co-propriétaire, Joannie Gagné :

 

Les services offerts par les infirmières se feront contre rémunération et l’entente prévoit que Namso s’engage à défrayer les coûts reliés au matériel, au temps consacré à la réception et à l’enregistrement de l’échantillon et au frais de transport.

Les analyses seront effectuées par les laboratoires du CISSS à l’hôpital de Maria. Dans le futur, les propriétaires de Namso souhaitent également convaincre des médecins de la région de pratiquer dans cette clinique.

Ces services seraient cependant couverts par la RAMQ.

Le directeur des services multidisciplinaires au CISSS de la Gaspésie, Jean St-Pierre, se fait rassurant et ne craint pas l’arrivée d’un système à deux vitesses en Gaspésie.

L’entente prévoit des balises afin d’assurer un accès universel au patient. Le service offert au privé ne sera pas plus rapide que le service public :

 

L’entente signée entre le CISSS et Namso est d’une durée d’un an et elle sera réévaluée périodiquement par un comité de suivi.

Retour

PARTAGER