Informations régionales

Nicole Leblanc nous quitte à l'âge de 75 ans

Nicole Leblanc aux côtés de Gilles Renaud dans une pièce présentée chez Duceppe

Nicole Leblanc nous quitte à l'âge de 75 ans

24 mai 2017

Le 23 mai 2017, à l’âge de 75 ans, est décédée la comédienne Nicole LeBlanc des suites d’une longue maladie.
Ayant eu la tristesse de perdre son frère, Pierre LeBlanc (feu Monique Sauvé), elle laisse dans le deuil Gilles LeBlanc (Madeleine St-Denis), Gustave LeBlanc (Ginette Landry), Janot LeBlanc (Denyse Leblanc), Marcel-Marie LeBlanc (Jean-Yves Gagnon), Bernadette « Nady » LeBlanc (Céline Robert), Jean-Claude Germain et leurs enfants, Christine Germain et Renaud Germain, son grand complice Jean-Guy Maltais ainsi que de nombreux neveux, nièces et amis.
Afin de respecter les souhaits de Nicole, une cérémonie privée sera réservée à la famille et aux proches.
Repose en paix chère Nicole.
___________________
Née le 2 septembre 1941, à Maria, Nicole LeBlanc compte parmi les comédiennes les plus louangées du Québec. Elle fait partie de notre paysage culturel depuis plus de 50 ans. Nicole LeBlanc a façonné la scène artistique par ses inoubliables interprétations, incarnant des rôles de femmes marquantes.
En 1968, Nicole LeBlanc participe à la création des Belles-sœurs. Par la suite, elle joue dans plusieurs pièces dont Bonjour, là, bonjour, au Théâtre du Nouveau Monde en 1987 et À toi pour toujours, ta Marie-Lou, en 1984. En 1993, la Compagnie Jean Duceppe présente Les Belles-sœurs ; Nicole LeBlanc est la seule comédienne de la distribution originale à y participer, 25 ans plus tard.
Certains des personnages qu'elle a incarnés ont trouvé place dans l’imaginaire collectif. Nicole LeBlanc a fait rayonner, par ses prestations, le théâtre québécois à l’échelle internationale. Elle foula la scène pour la dernière fois au Théâtre Jean-Duceppe en décembre 2014 avec la pièce Août, un repas à la campagne.
Avec son complice Jean-Claude Germain elle fonde Le Théâtre du Même Nom (le TMN). De cette union, naîtra plus de douze créations québécoises. Une pièce s’imposera : Les hauts et les bas de la vie d’une diva, qu’on adaptera pour la télévision.
Les téléspectateurs tomberont sous le charme de Rose-Anna St-Cyr, le rôle de sa vie, qu’elle campera dans Le temps d’une paix. En plus d’hériter du personnage central de la série, Nicole LeBlanc aura la chance de faire revivre un chapitre de l’histoire du Québec rural dans la langue riche et colorée de Pierre Gauvreau, sous la direction de son réalisateur fétiche Yvon Trudel. Elle les retrouvera en 1990 dans une autre œuvre historique, Cormoran, dans laquelle elle incarnera l'intransigeante Bella.
Toujours au petit écran, suivront 4 et demi, Fred-dy, Virginie et Apparences. Sa dernière apparition à la télévision fut dans la novatrice Série Noire.
Entre 2005 et 2010, Nicole LeBlanc sera de la distribution de trois longs-métrages québécois, L’Audition, Délivrez-moi et À l’origine d’un cri.
Très impliquée socialement, Nicole LeBlanc a mis sa notoriété et sa générosité au service de nombreuses causes caritatives.
Nicole LeBlanc a reçu plusieurs marques d'appréciation tout au long de sa carrière dont la Rose d’or en 1985, un Métrostar en 1986 et un Gémeaux 1996.
Par ailleurs, les témoignages écrits, photos et vidéos du public et de ses collègues de travail sont les bienvenus sur cette page. https://www.facebook.com/MemoireNicoleLeBlanc/ Retour

PARTAGER