Informations régionales

Même disqualifié, Johan Trimaille se considère le vainqueur

7 juin 2016

Même disqualifié à la remise des médailles, le plus rapide du Marathon Baie-des-Chaleurs, dimanche, se considère comme le vainqueur et le détenteur du record.

Pour économiser l’inscription de 65 $, Johan Trimaille a fait le parcours avec le dossard numéro 28 qui était attribué à Thomas Lessard, coureur qui ne souhaitait plus se présenter à l’événement.

C’est à la remise des médailles, que Johan Trimaille a reconnu ne pas être la personne inscrite au dossard. Parcourant 160 kilomètres par semaine et consacrant beaucoup d’argent dans son sport, il dit tenter de faire des économies lorsque c’est possible :

 

Johan Trimaille a franchi la ligne d’arrivée avec un temps de 2 heures 44 minutes 55 secondes, 1 minute 4 secondes devant celui qui le suivait de près, Emmanuel Joncas, dossard 64, devenu le vainqueur officiel de cette épreuve ultime.

Jusqu’à ce jour, le meilleur temps inscrit au marathon de Carleton était de 3 heures 4 minutes, record détenu par Jean Audet qui est donc abaissé de près de 20 minutes.

Le coureur d’origine française dit être heureux de sa course et peu préoccupé par le fait de ne pas détenir le titre :

 

Le coureur, qui a fini à Carleton à peu près dans les mêmes temps qu’au Marathon de Boston est invité, en tant qu’élite, en fin de semaine prochaine au 30 kilomètres Trail de Lac-Beauport, un parcours de 1200 mètres de dénivelé.

Il dit être satisfait de l’état d’esprit dans lequel il se trouvait dimanche dernier :

 

Originaire de Besançon, ville française située une heure à l’Est de Dijon, Johan Trimaille a commencé la course à pied il y a un an et demi et fait des distances de marathon depuis ce moment.

Plus jeune, il faisait de la compétition sur un circuit national de vélo de montagne en France et du sport-étude.

Serveur sur Grande-Allée, il soutient que la course à pied l’a aidé à s’intégrer à la société québécoise et à se former un groupe d’amis.

crédit photo: Marathon Baie-des-Chaleurs 

Retour

PARTAGER