Informations régionales

Martine Ouellet veut décentraliser plus de pouvoir aux régions

21 juillet 2016

Si elle est élue chef du Parti Québécois et qu’elle réalise son plan sur l’indépendance du Québec, Martine Ouellet entend décentraliser plus de pouvoir aux régions.

La députée de Vachon rencontrait la population de la Gaspésie pour présenter sa vision de la République du Québec et échanger avec les gens.

Elle s’est d’abord rendue à Gaspé et elle s’est ensuite rendue à Carleton en fin d’après-midi hier (mercredi). Martine Ouellet dit vouloir donner les moyens aux régions de prendre des décisions en fonction de leurs besoins.

Des consultations publiques lui permettraient de déterminer quel modèle de gouvernance régional sera retenu.

 

Par ailleurs, Martine Ouellet, qui était ministre des Ressources naturelles quand le PQ était au pouvoir, croit aujourd’hui qu’il faut utiliser davantage le Bureau d’audiences publiques et remettre en question la rentabilité des projets d’exploration des hydrocarbures, avant d’aller plus loin.

Elle souhaite notamment nationaliser l’éolien et localiser le siège social de cette nouvelle division d’Hydro-Québec, à Gaspé. Pour ce qui est du chemin de fer, la candidate à la chefferie du PQ est convaincue que les transports sont la clé du développement économique régional.

L’ancien candidat d’Option nationale dans Bonaventure, Louis Patrick St-Pierre, s’est rendu sur place pour offrir son appui à Martine Ouellet. Le jeune souverainiste rêve du jour où les forces indépendantistes du Québec s’uniront.

Il croit que Martine Ouellet est la candidate à la chefferie du Parti Québécois qui place l’indépendance du Québec au cœur de sa plate-forme :

 

C’était Louis Patrick St-Pierre, ancien candidat d’Option nationale.

Retour

PARTAGER