Informations régionales

Manque de rigueur au MPO

7 octobre 2016

Le MPO est fortement critiqué pour son manque de rigueur dans la gestion de plusieurs espèces de poissons

    La commissaire à l’environnement et au développement durable déplore l’absence de plan de rétablissement pour les stocks de poisson en situation critique.

Le quotidien Le Devoir relève, que dans son rapport automnal déposé mardi, que Pêches et Océans Canada révèle qu’elle n’a pas aucune cible, ni échéance pour le rétablissement de12 des 15 principaux stocks de poissons en zone critique.

La commissaire Julie Gelfand note également des lacunes dans les plans de gestion intégrée des différentes populations de poissons et de crustacés.

Elle souligne que le ministère manque de données pour assurer une gestion durable de près de 30 pour cent des principales espèces commerciales, telles que le hareng, le maquereau, le pétoncle, la plie et la morue.

Retour

PARTAGER