Informations régionales

Maintenir la pression

Des membres du Rocgim s'étaient déplacés une première fois au C.A du CISSS en novembre à Bonaventure

Maintenir la pression

15 décembre 2016

Le Regroupement des organismes communautaires maintient la pression sur le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie.

Rappelons que les organismes communautaires en santé et en services sociaux se sont engagés dans leur plan d’action à assister à chaque séance publique du conseil d’administration du CISSS. Ils se sont rendus une première fois à la séance du C.A du CISSS de novembre à Bonaventure et ils ont répété l’exercice le 9 décembre à Chandler.

Le message était le même. Les membres du C.A sont invités à faire preuve de délinquance envers le gouvernement et à dénoncer eux aussi les effets du sous financement dans les soins de santé. Avec la loi 10 et la fusion des établissements de santé, le rôle du conseil d’administration a considérablement changé. Le CA du CISSS n’a plus aucun rôle de représentation politique auprès du ministère. Le président du CISSS, Richard Loiselle, avait lui-même confirmé une certaine perte de pouvoir du conseil d’administration.

Les membres du ROCGÎM affirment que retirer au C.A son rôle de représentation politique est anti-démocratiques, particulièrement lorsqu’elles nuisent aux régions et aux gens, comme l’explique la coordonnatrice du regroupement Geneviève Giguère. Selon elle, le C.A accepte son nouveau rôle de façon beaucoup trop docile


 

Le RocGim réclame également un meilleur financement pour les organismes communautaire dont le manque à gagner s’élève à plus de 13 millions de dollars.

Retour

PARTAGER