Informations régionales

Loi sur les hydrocarbures: drapeau en berne à Ristigouche sud-est

13 décembre 2016

Ristigouche Sud-est mettra son drapeau en berne pour protester contre l’adoption de la loi 106 sous le bâillon.

Cette municipalité est devenue le symbole, dans la Baie-des-Chaleurs, de la lutte à l’industrie pétrolière lorsqu’elle s’est opposée aux travaux d’exploration gazière que Gastem souhaitait exercer sur son territoire en adoptant un règlement sur les distances séparatrices des sources d’eau potable.

Le gouvernement Couillard a suspendu les règles habituelles de la démocratie parlementaire, vendredi, pour faire adopter de force son projet de loi sur les hydrocarbures.

Le maire de Ristigouche Sud-est affirme qu’il s’agit d’un triste jour pour la démocratie. Malgré les représentations de plusieurs organismes, intervenants et élus, il semble que le gouvernement préfère prêter son oreille à l’industrie pétrolière et gazière, dit-il. François Boulay se dit tellement déçu du gouvernement de Philippe Couillard dans ce dossier, que sa municipalité mettra son drapeau en berne, comme symbole de protestation :



Pour le maire, plusieurs propriétaires terriens n’ont peut-être pas encore réalisé la portée du projet de loi 106 qui donne aux compagnies un pouvoir d’expropriation. Il estime qu’avec l’adoption de cette loi, personne n’est désormais vraiment chez soi :



Gastem a intenté, en août 2013, une poursuite contre la municipalité. Retour

PARTAGER