Informations régionales

Les producteurs laitiers maintiennent la pression sur Ottawa

20 septembre 2016

Les importations de lait diafiltré continuent de poser des problèmes aux producteurs laitiers.

Même si ce problème a souvent été évoqué en campagne électorale et que plusieurs rencontres ont eu lieu avec le gouvernement, force est de constater que le problème est loin d’être réglé.

Les producteurs laitiers affirment que les importations de concentrés protéiques liquides minent le système de gestion de l’offre.

Ces protéines, obtenues grâce à un procédé de diafiltration, ne sont pas considérées comme du lait et peuvent entrer librement au pays.

Comme ces concentrés liquides sont beaucoup moins onéreux que le lait, les transformateurs en profitent pour les intégrer dans la composition de produits comme le fromage et le yogourt.

Le président du Syndicat des producteurs laitiers de la Gaspésie, Normand Barriault, se dit très déçu de l’évolution de ce dossier :

 

 

Questionné à ce sujet le député d’Avignon-la Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, reconnaît que le dossier traîne en longueur. Il affirme cependant que les producteurs ont bénéficié récemment d’une augmentation des prix qui vient les aider à compenser leurs pertes :

 

 

Normand Barriault relativise cependant l’importance de cette hausse qu’il qualifie de minime.

En juin, le prix était de 75 dollars 46 le 100 litres comparativement à 71 dollars 54 pour le mois de juillet. Au mois d’août, le prix était de 76 dollars 94 et pour le mois de septembre Normand Barriault s’attend à une hausse d’environ 2 dollars.

Retour

PARTAGER