Informations régionales

Les pêcheurs gardent à l'oeil les effets de nouvelles zones de protection

7 novembre 2017

L’Association des Capitaines-propriétaires de la Gaspésie (ACPG) accepte la délimitation des 11 nouveaux refuges marins dans le Saint-Laurent, mais compte bien demeurer présente pour la suite de la démarche.


Le ministre des Pêches et des Océans, Dominique Leblanc, a dit qu’il mettra en place un comité consultatif sur les normes minimales de protection qui régiront les futures zones de protection, ce qui a plu aux pêcheurs de la région, qui avaient d’ailleurs déjà été consultés sur le sujet.

Toutefois, la directrice régionale du MPO, Maryse Lemire, s’est avancée à dire que la pêche aux engins de fond, comme les chaluts, les dragues, et les casiers, y sera désormais interdite pour les 25 prochaines années. Le représentant de l’Association des Capitaines-propriétaires, Jean-Pierre Couillard, juge pour sa part cette affirmation trop précoce et contradictoire :



Il préférerait que la situation puisse être analysée chaque année pour pouvoir ajuster les normes au besoin :


Retour

PARTAGER