Informations régionales

Les militants péquistes auront le choix, prévoit le président de l'Association de Bonaventure

3 mai 2016

Le président de l’Association péquiste de la circonscription de Bonaventure croit que les militants demeureront ouverts à élire ou nommer un nouveau chef qui est père de famille, malgré le départ précipité de Pierre Karl Péladeau.

Alexis Deschênes estime que le chef démissionnaire laisse, dans son sillage, une base souverainiste ragaillardie et un projet d’indépendance mieux assumée.

Ex-journaliste correspondant à l’Assemblée nationale et candidat défait dans Trois-Rivières aux élections de 2014, le père de trois jeunes enfants estiment que Pierre Karl Péladeau a dû prendre une décision comme d’autres politiciens ont dû le faire, dans le passé, pour d’autres raisons familiales ou de maladie.

Il s’agit du côté imprévisible de la vie, dit-il :

 

Sans s’avancer sur ses préférences quant au prochain chef, Alexis Deschênes souligne que le choix sera grand au sein du Parti québécois et dans l’ensemble de la famille souverainiste pour dénicher des candidats :

 

Le président de l’association péquiste fait remarque que Pierre Karl Péladeau démontrait une bonne connaissance des dossiers régionaux.

Retour

PARTAGER