Informations régionales

Les maires se disent sceptiques

Réunion de la MRC Bonaventure

Les maires se disent sceptiques

16 février 2017

Des maires de la MRC de Bonaventure se sont montrés sceptiques, hier, face aux citoyens qui demandent que leur préfet soit élu par la population.

Soumis à la pression d’un mouvement qui réclame ce mode de scrutin plutôt qu’un vote par les pairs, les élus se donnent tout de même quelques semaines de réflexion.

Le mouvement Gaspésie territoire citoyen, avec comme porte-parole l’ex-maire de Saint-Alphonse, Bertin Saint-Onge, a lancé une discussion publique pour convaincre les municipalités de la Baie-des-Chaleurs et de la Côte-de-Gaspé de se tourner vers l’élection de leur préfet au suffrage universel. Un groupe était présent hier soir à la rencontre des maires de la MRC de Bonaventure. Maire de Saint-Siméon, le préfet Jean-Guy Poirier ne croit pas que changer le mode de scrutin pour un poste comme le siens apporterait grand avantage, compte tenu qu’avec ce poste ne vient pas le pouvoir de taxation.

Par ailleurs, dès le début de son mandat, la mairesse de Caplan, Lise Castilloux, a eu l’intention de faire une réflexion sur un changement du mode d’élection du préfet :


 

Claude Couture voit l’utilité de faire élire le préfet par la population pour qu’il la représente mieux auprès des maires :


 

Le maire de New Richmond a promis aussi d’y penser bien qu’il entretient des réticences face à cette idée. Le conseil devrait annoncer ses intentions à son assemblée du mois de mars.

Retour

PARTAGER