Informations régionales

Les exportateurs de produits marins devront se soumettre à de nouvelles restrictions

Les exportateurs de produits marins devront se soumettre à de nouvelles restrictions

18 avril 2017

Les exportateurs de poissons et fruits de mer devront se soumettre à de nouvelles restrictions pour conserver leurs marchés américains.

C’est que les États-Unis ont décidé, au mois d’août dernier, de renforcer l’application du Marine Mammal Protection Act adopté en 1972.

Le Canada souscrit à la démarche, visant à minimiser les interactions avec les mammifères marins, des activités de pêche et des opérations aquacoles, explique Nadia Bouffard, directrice générale des relations externes au ministère des Pêches et des Océans :



La NOAA, la National Oceanic and Atmospheric Administration, fera connaître la liste des pêcheries assujetties en cours d’été.

Pêches et des Océans devra ensuite démontrer quelles sont ses mesures de gestion, pour en atténuer l’impact sur les mammifères marins.
Nadia Bouffard précise que les Américains analyseront ces mesures dans le cadre d’un processus de comparabilité :



Les deux-tiers des exportations canadiennes de poissons et fruits de mer sont dirigées vers les États-Unis. Les nouvelles restrictions du marché américain, en vertu du Marine Mammal Protection Act entreront en application en janvier 2022. Retour

PARTAGER