Informations régionales

Les députés péquistes surpris de se faire demander de ne pas intervenir

Les députés péquistes surpris de se faire demander de ne pas intervenir

27 avril 2017

Les députés péquistes de Bonaventure et de Gaspé disent être abasourdis par le demande de la Table des préfets de la Gaspésie-les Îles de ne faire aucune sortie ni intervention publique dans le dossier du train.

Sachant que la Table des préfets est présidée par Guy Gallant qui souhaite être candidat libéral dans Bonaventure en 2018, le député Sylvain Roy dit trouver difficile de ne pas faire de lien entre la proximité du gouvernement libéral et la volonté de museler les députés dans leurs fonctions à l’Assemblée nationale.

Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre note que lui et son collègue refuseront d’être muselés et qu’ils poursuivront leur travail de défense des droits des intérêts des Gaspésiens dans l’ensemble des dossiers de la région :

 

 

 


Dans un courriel envoyé aux députés après la dernière rencontre de la Table des préfets, le coordonnateur signale que les membres de la Table utilisent leurs contacts afin de s’adresser non seulement au ministre des Transports, mais également au bureau de premier ministre, en espérant une annonce soit fait lors de sa présence en région le 6 mai prochain. «Pendant qu’un travail est fait à ce niveau, dit le coordonnateur, les membres de la Table vous demandent, si possible, de ne faire aucune sortie ou intervention publique d’ici là (donc pendant les deux prochaines semaines) sur la question du train.»

L’Association péquiste de Bonaventure convie la population, par ailleurs, à l’action d’occupation du rail le 29 avril «Mon train, j’y tiens».

Les militants arracheront les mauvaises herbes et ramasseront les déchets à proximité de la gare de Carleton à 16 heures samedi afin de manifester leur attachement au chemin de fer comme moteur de développement régional. Retour

PARTAGER