Informations régionales

Les ambulanciers se questionnent

Les ambulanciers se questionnent

16 novembre 2017

Les paramédics s’interrogent sur les critères du CISSS pour déployer une ambulance supplémentaire sur le territoire.

Depuis le mois d’août de nombreuses ruptures de service sont survenues la nuit à l’urgence du CLSC de Paspébiac. Quand aucun médecin n’est sur place vers 22h le CLSC envoie par ambulance les patients toujours présents à l’hôpital de Maria ou Chandler. Cette situation entraîne un surcroit de transport et par conséquent une couverture moins efficace. Les paramédics affirment que les secteurs de Bonaventure, Paspébiac et New Carlisle se retrouvent ainsi privés d’un service ambulancier pleinement efficace. Les paramédics réclament l’ajout de véhicules additionnels. Lundi dernier le Centre intégré de santé et de services sociaux a effectivement augmenté les effectifs sur le terrain. Cependant une rupture de service est également survenue le lendemain, soit mardi, et aucun véhicule n’a été ajouté, comme l’explique e vice-président de la Fraternité des travailleurs préhospitaliers du Québec, André Tremblay Roy :

Cette situation laisse le vice-président perplexe et il s’interroge sur les critères du CISSS pour prendre une telle décision :

Les paramédics ont l’intention de demander une rencontre avec la direction du CISSS afin de mieux comprendre cette situation. Retour

PARTAGER