Informations régionales

Le syndicat des paramédics accuse le CAUREQ de mal déployer les ambulances

Le garage municipal de Cascapédia-Saint-Jules accueille l'ambulance en période d'attente

Le syndicat des paramédics accuse le CAUREQ de mal déployer les ambulances

31 octobre 2017

Le président de la fraternité des paramédics de la Baie-des-Chaleurs alerte le Centre d’appels d’urgence de l’Est du Québec pour qu’il corrige une pratique qui pourrait entraîner de graves conséquences si elle se reproduit.

Keven Desbois soutient qu’une erreur de déploiement des ambulances a fait en sorte de doubler le temps de réponse pour un appel d’assistance à une personne de New Richmond qui présentait des signes précurseurs d’AVC.

Alors que l’ambulance postée à New Richmond était déjà partie en transfert vers l’hôpital de Maria sur un autre cas, c’est le véhicule stationné à Cascapédia-Saint-Jules qui a été assigné à répondre à l’appel de priorité 3.

La procédure aurait été, soutient Keven Desbois, de faire déplacer l’équipe postée à Saint-Jules vers New Richmond dès que l’ambulance de New Richmond est partie sur son assignation, afin de couvrir en prévention le secteur à découvert à l’est du pont de Cascapédia :


Or, au lieu de prendre entre 10 et 15 minutes pour arriver au patient situé près de la caserne de New Richmond, le véhicule n’aurait eu besoin qu’entre 3 et 5 minutes, fait valoir l’ambulancier.

Sans conséquence cette fois-ci, ce temps de réponse aurait, par contre, pu être fatal sur un cas de détresse respiratoire ou lors d’un arrêt cardiaque, note-t-il :


Keven Desbois ajoute que lorsque les ambulances de Caplan et de New Richmond ont à partir au même moment, il est primordial que le CAUREQ commande le déplacement du véhicule stationné à Saint-Jules vers New Richmond, pour couvrir la zone à découvert à l’Est du pont de la Cascapédia sur la 132, donc afin de répondre à des appels qui pourraient provenir d’aussi loin que de Saint-Alphonse. Retour

PARTAGER