Informations régionales

Le Syndicat de la fonction publique craint des pertes au bureau de la CSST

30 mai 2016

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec craint une centralisation des services des bureaux de la Commission de la Santé et de la Sécurité au travail de l’Est-du-Québec.

 Cette inquiétude est née de la fusion de la CSST avec la Commission des normes travail et la Commission de l’équité salariale pour devenir l’entité portant le nom de la CNESST.

Le syndicat affirme que le gouvernement songe maintenant à rapatrier tous les dossiers d’admission des accidentés de travail de la province dans trois centres au Québec.

Dans l’Est-du-Québec, quatre bureaux risquent d’être touchés par ces changements, dont celui de Gaspé. Celui de New Richmond, ne le serait pas.

La présidente du syndicat pour la région, Hélène Chouinard :

 

Hélène Chouinard estime que ce sont les services à la population qui seront donc diminués, entre autres, lorsqu’un accidenté de travail voudra rencontrer un agent pour faire le suivi de son dossier :

 

Sur 21 emplois à Gaspé, 10 sont dédiés aux dossiers d’admissibilité. Le syndicat qui les représente craint la disparition de ces postes.

Retour

PARTAGER