Informations régionales

Le premier ministre se veut rassurant

Le premier ministre se veut rassurant

26 juillet 2017

   Le premier ministre du Canada se veut rassurant quant aux renégociations de l’ALÉNA avec les États-Unis.

   À moins d’un mois du début des négociations sur l'Accord de libre-échange nord-américain, Justin Trudeau insiste sur le fait qu’il est d’une importance capitale que le Canada puisse compter sur un mécanisme de règlement des litiges « juste et équitable ».

   « Ça faisait partie de notre approche avec l’AECG avec l’Europe, c’était au cœur des premières négociations par rapport à l’ALÉNA », a-t-il dit en conférence de presse.

   Le premier ministre, Justin Trudeau, a voulu rassurer la population canadienne à ce sujet cette semaine en disant toutefois ne pas avoir l’intention de « négocier sur la place publique ni négocier avant que les négociations officielles commencent » le 16 août prochain.

   La ministre Freeland, cette ancienne journaliste spécialisée en économie à qui le premier ministre Justin Trudeau a confié le rôle de gardienne de l’ALÉNA, doit comparaître devant le comité du commerce international le 14 août afin de discuter des priorités du Canada pour ces négociations. La première ronde de négociations se tiendra du 16 au 20 août prochain à Washington.

   La semaine dernière les producteurs laitiers ont exprimé publiquement certaines inquiétudes concernant le protectionnisme de l’administration Trump.

Retour

PARTAGER