Informations régionales

Le PQ veut que Québec agisse pour protéger l'industrie forestière

6 octobre 2016

Le Parti Québécois demande au gouvernement de protéger l’industrie forestière face à un possible nouveau conflit du bois d’œuvre.

Mercredi prochain, tous les délais seront expirés dans le dossier de l’accord sur le bois d’œuvre entre le Canada et les États-Unis.

S’il n’y a pas d’entente d’ici quelques jours, le bois canadien sera frappé de tarifs de 25 % en traversant la frontière américaine, ce qui fera exploser son coût et potentiellement restreindre le marché.

Lors de la dernière crise, plusieurs industries ont dû fermer. Malgré que les règles auxquelles sont soumises les usines aujourd’hui au Québec respectent les principes du commerce international, rien ne laisse croire, qu’un accord soit imminent.

Que fera Philippe Couillard pour protéger l’industrie forestière québécoise?- a demandé le chef intérimaire Sylvain Gaudreault, hier en chambre :

 

Le premier ministre a demandé à son vis-à-vis de parler d’une seule voix à l’Assemblée nationale dans ce dossier.

Le Québec respecte les règles du libre marché, sur le même modèle, a-t-il mentionné, que certains états américains d’ailleurs :

 

Le première ministre souligne que le débat se complique par le discours interne anti-commerce et anti-libre échange qui est accrédité par les deux principaux partis en place.

Philippe Couillard a mentionné que la bonne foi, du côté des Américains, n’était peut-être pas au rendez-vous non plus dans ce cas-ci : le nouvel argument étant que le seul fait d’avoir une forêt publique devenait un régime subventionné, ce à quoi s’opposent les États-Unis.

Retour

PARTAGER