Informations régionales

Le ministre se dit préoccupé

Le ministre se dit préoccupé

4 août 2017

Le ministre fédéral des Pêches, Dominic Leblanc, assure que son gouvernement fait tout en son pouvoir pour assurer le départ sécuritaire des baleines noires du golfe du Saint-Laurent cet automne, et leur retour dans cet habitat l'an prochain.

 Lors d'un point de presse jeudi matin à Moncton, au Nouveau-Brunswick, M. Leblanc a indiqué qu'il travaillait en liaison avec le ministère des Transports pour assurer que l'industrie maritime et celle des pêches collaborent aux efforts visant à protéger les baleines noires de l'Atlantique Nord, une espèce en péril.

Au moins 10 baleines noires sont mortes depuis le début de juin dans le golfe du Saint-Laurent. Les scientifiques tentent toujours de déterminer la cause de cette mortalité, avec des partenaires de plusieurs organismes de défense des espèces marines. Les résultats des nécropsies ne devraient pas être connus avant septembre. Le ministre LeBlanc a indiqué jeudi qu'il espère convoquer un colloque pour entendre toutes les solutions envisagées.

 

Le ministre LeBlanc a rappelé jeudi qu'en vertu de la Loi sur les espèces en péril, le gouvernement canadien a la responsabilité de faire tout ce qu'il peut pour protéger ces baleines noires qui sont évidemment très menacées. Entre 80 et 100 baleines noires se trouveraient dans le golfe.

Parmi les explications évoquées, il est question de la pêche. L'une des baleines noires tuées portait des signes d'empêtrement. Les biotoxines; des algues toxiques qui se retrouvent dans la chaîne alimentaire ont déjà causé la mort de dizaines de baleines aux États-Unis. Mais les examens n'ont pas révélé la présence de biotoxines dans le golfe du Saint-Laurent entre la mi-juin et la mi-juillet. Ou encore la navigation. Au moins deux animaux tués portaient la marque d'un traumatisme.
Retour

PARTAGER