Informations régionales

Le ministre Proulx cherche des solutions pour faire réussir les élèves

12 octobre 2016

Le ministre de l’Éducation veut rehausser le taux de diplomation au Québec avec les 2,3 milliards de dollars investis chaque année en soutien à l’élève.

Présent à Carleton, Sébastien Proulx s’est arrêté en Gaspésie aujourd’hui pour rencontrer les citoyens dans le cadre de sa tournée sur la réussite éducative.

Cet avant-midi, les discussions se déroulent en table ronde avec plénière. Cet après-midi, des organisations s’adresseront directement au ministre pour parler de leurs réflexions.

La salle du centre des congrès est occupée d’intervenants du domaine de l’éducation, notamment au sein de commissions scolaires, d’écoles primaires et secondaires et du cégep.

Des organismes tels que maison des jeunes, carrefour jeunesse emploi et Baie-des-Chaleurs Active et en Santé prennent part aussi aux discussions.

Les élèves en difficulté retiennent beaucoup l’attention des intervenants sur les lieux.

À la table de Martin Savoie, le directeur de la Commission scolaire des Chic-Chocs, les participants ont soulevé un manque de dépistage de problématiques qui pourraient être détecté par des psychologues avant l’entrée au primaire :

 

 

À la table de Carol Cotton, directeur du Technocentre des technologies de l’information, les intervenants ont voulu signifier au ministre que les jeunes qui vivent des difficultés d’apprentissage devraient bénéficier d’un accompagnement stable et soutenu jusqu’à l’obtention d’un diplôme et non jusqu’à 16 ans, où ils risquent de décrocher.

Le groupe a aussi tenté de sensibiliser le ministre à donner un accès égal à tous les enfants aux nouvelles technologies : 

 

 

Les discussions se poursuivent cet après-midi.

Retour

PARTAGER