Informations régionales

Le ministère veut documenter la présence du bar rayé dans les rivières

Le ministère veut documenter la présence du bar rayé dans les rivières

14 juillet 2017

   Mis au fait de la présence du bar rayé dans les rivières à saumon gaspésiennes, le ministère de la Faune veut documenter sa présence un peu plus.

   En fin de semaine dernière, des pêcheurs de saumon sur les rivières Grande-Cascapédia et Petite-Cascapédia ont fait la capture d’un bar rayé et observé ce même poisson sur la Bonaventure. 

   Avec la fédération québécoise du saumon atlantique, le ministère de la Faune veut mettre en place un système pour documenter la présence du bar rayé en eau douce.  La population de 300 000 bars rayés s’étend entre la Nouvelle-Écosse et la Gaspésie, mais le ministère ignore le nombre exact de spécimens qui pourraient être en circulation de ce côté de la baie des Chaleurs. 

   Biologiste au bureau régional du ministère de la Faune, Valérie Bujold convient que de retrouver un bar rayé dans le secteur de la Cache au cœur de la Gaspésie est étonnant, mais elle considère cet événement anecdotique :

 

   Pêche et Océans Canada récolte de l’information depuis 2014 sur cette espèce.  Le ministère de la Faune observe que son alimentation diffère selon le milieu où ce poisson opportuniste se retrouve.  Or, Valérie Bujold note qu’il est difficile de tirer des conclusions sur l’impact de son alimentation sur des espèces comme le saumon, malgré que des photos démontrent que l’abdomen du poisson capturé sur la Cascapédia contenait des tacons.            

Retour

PARTAGER