Informations régionales

Le ministère de l'Éducation intéressé par le projet harmonie

Logo du projet Harmonie

Le ministère de l'Éducation intéressé par le projet harmonie

21 juin 2017

17 ans après avoir vu le jour, le projet Harmonie entreprend la route pour s’insérer dans le programme scolaire des élèves québécois.

Né des suites d’une montée de violence entre les jeunes blancs et autochtones de Pointe-à-la-Croix et Listuguj à la fin des années 90, ce programme vise à réunir les enfants, dès la maternelle, dans le cadre d’activités scolaires qui vont de la plantation d’arbres à la confection de panier.

Auparavant, les enfants se côtoyaient très peu pendant leur parcours scolaire malgré qu’ils grandissent à quelques mètres les uns des autres.

Aujourd’hui, tous les prétextes sont bons pour les réunir afin que ces adultes du futur laissent de côté les opinions défavorables ainsi que les préjugés qui étaient bien ancrés et palpables, à la lumière d’un sondage qui avait été réalisé auprès des jeunes. Le coordonnateur du programme depuis ses débuts, Pierre Vicaire :

 

Né d’un père micmac et d’une mère française de Montréal, Pierre Vicaire n’a pas hésité à prendre la coordination du plan d’action qui s’est révélé un succès :

 

Le projet sur 3 ans sera en développement à compter de l’automne pour être mis en pratique l’année suivante et réviser ensuite avant l’approbation par le ministère de L’Éducation.

40 activités ont été effectuées cette année dans les 7 niveaux de classe au préscolaire et primaire.

Retour

PARTAGER