Informations régionales

Le député de Bonaventure craint que les élections municipales dévient le débat sur les hydrocarbures

25 septembre 2017

Sylvain Roy fonde peu d’espoir que Québec accroisse les distances séparatrices entre les puits de forage et les sources d’eau.

Le député de Bonaventure croit que la période de consultations de 45 jours ne permettra pas à la population de faire reculer le gouvernement sur les règles qu’il entend fixer entre les puits de forage et les sources d’eau.

Québec prévoit fixer à 150 mètres la distance minimale entre la tête d’un puits de pétrole et une résidence isolée.

C’est de beaucoup moindre que les 2 kilomètres imposés dans le règlement sur la protection de l’eau potable adopté par Ristigouche-Sud-Est.

La cible du gouvernement est moindre également que ce que la distance de 500 mètres imposée par le Règlement sur la protection des eaux et leur prélèvement.


Le député de Bonaventure est outré par les distances que Québec entend fixer dans ses 4 règlements visant à encadrer les hydrocarbures.

Il ne pense pas que la période de consultation de 45 jours qui s’amorce, en pleine période électorale municipale, et en période de chasse, puisse permettre à la population de se mobiliser sur cette question :



C’était le député de Bonaventure, Sylvain Roy. Retour

PARTAGER