Informations régionales

Le Bioparc enregistre une hausse de ses recettes et s'approche de son indépendance financière

Le Bioparc de la Gaspésie tenait son assemblée générale annuelle hier soir à Bonaventure

Le Bioparc enregistre une hausse de ses recettes et s'approche de son indépendance financière

5 avril 2017

Le Bioparc de Bonaventure atteint un taux d’autofinancement de 95%.

L’organisme faisait le bilan de sa dernière année, hier, lors de son assemblée générale.

Les revenus de l’organisme se sont élevés à 975 mille dollars en 2016 comparativement à 900 mille en 2015. Le déficit d’opération est donc passé de 20 mille dollars à un peu plus de 3 mille dollars. Ce résultat s’explique en grande partie par les investissements majeurs qui ont été réalisés depuis 2008.

Deux étapes de développement totalisant plus de 10 millions de dollars ont été réalisées avec pour résultat que plus de 31 mille personnes ont franchi les portes du Bioparc en 2016. Un résultat particulièrement impressionnant quand on se rappelle qu’à l’aube des années 2010, le Bioparc peinait à s’autofinancer à 50%, comme l’explique la directrice du Bioparc, Marie-Josée Bernard :



À titre d’exemple, les revenus de la billetterie sont passés de 317 mille dollars à plus de 414 mille dollars et la location de chalets a rapporté en 2016, 208 mille dollars comparativement à 181 mille dollars en 2015, entre autres.

Le Bioparc est devenu en 2016 l’attrait touristique le plus visité en Gaspésie après les parcs nationaux et les Jardins de Métis. 33 personnes travaillent au Bioparc, dont 9 permanents à temps plein pour une masse salariale de 500 mille dollars et un actif de plus de 9 millions de dollars. Retour

PARTAGER