Informations régionales

La TDLG ne s'inquiète pas de l'éventuelle fermeture de la voie maritime du Saint-Laurent

La TDLG ne s'inquiète pas de l'éventuelle fermeture de la voie maritime du Saint-Laurent

7 novembre 2016

La TDLG ne se dit pas inquiète de l’éventuelle fermeture de la voie maritime du fleuve Saint-Laurent qui pourrait être décrétée en même temps que sa Grande Traversée du St-Laurent.

Pour marquer son 15e anniversaire, la TDLG a décidé de prolonger sa traversée jusqu’à Montréal. Pour ce faire, les amateurs de ski de fond et de raquettes embarqueront à bord de la CTMA Vacancier pour voguer, d’une escale à l’autre, sur le St-Laurent.

Toutefois, une nouvelle, tombée la semaine dernière, pourrait compromettre la tenue de cette croisière prévue entre le 21 et le 29 janvier. Le ministre délégué aux Affaires maritimes envisage d’interdire la circulation sur le fleuve, en raison du mauvais état des brise-glaces de la Garde côtière canadienne.

La CTMA Vacancier est un brise-glaces qui doit être équipé pour faire face à ce type de situation. Cependant, la dernière fois que les participants de la TDLG se sont déplacés à bord du navire sur le Saint-Laurent, en 2009, il n’a pas pu traverser un amas de glace, alors qu’il tentait d’entrer dans le port de Matane.

La directrice de la TDLG, Hélène Francoeur :


 

La Traversée de la Gaspésie en sera à sa quinzième édition. Elle porte le nom, cette année, de la Grande Traversée du Saint-Laurent.

Retour

PARTAGER