Informations régionales

La structure menace de s'effondrer partiellement, le MTQ  prévoit plusieurs semaines de fermeture

Quelques amoncellement de débris se sont accrochés à la structure cet avant-midi

La structure menace de s'effondrer partiellement, le MTQ prévoit plusieurs semaines de fermeture

9 mai 2017

Le ministère des Transports prévoit que la circulation ne sera pas ouverte avant plusieurs semaines sur le pont de la rivière Cascapédia, à l’ouest de New Richmond.

En point de presse cet après-midi, le bureau régional du MTQ a confirmé qu’une partie de la structure bâtie pourrait s’effondrer sous la pile désaxée.

L’une des piles de la structure réunissant des travées autonomes est sortie de son axe, hier, lors de la crue des eaux de la rivière Cascapédia.

Au cours de l’avant-midi, des débris se sont accumulés sous 2 des 8 piles, formant des embâcles accrochés à la structure et entraînant des tourbillons, un phénomène appelé affouillement s’est créé par le mouvement de l’eau courante et qui consiste en un creusement des berges, du littoral et de tout ce qui fait obstacle au courant. Un effondrement de la pile et des 2 travées est donc envisagé vient de confirmer le directeur régional, Yves Berger.

De nouveaux mouvements sur la structure ont été observés aujourd’hui en raison du tourbillon. La structure endommagée est sous surveillance constante.

Ce lien inter-rive pour la route 132 est le plus long pont du réseau régional.

L’inspection qui sera faite lorsque les conditions le permettront permettra d’élaborer le scénario le plus probant. Il faut d’abord que l’eau se retire et que le torrent diminue. La turbidité rend l’eau brouillée, ce qui poserait problème pour une inspection en plongée.

Le ministère des Transports croit que le pire scénario envisageable, soit le remplacement complet du pont, est peu probable.

Sans mettre de dates précises, le directeur régional Yves Berger parle de plusieurs semaines, en n’excluant pas un nombre de mois avant que les travaux soient complétés :


Des travaux d’entretien dont les coûts sont estimés à 1 million de dollars étaient prévus à la programmation du ministère à l’été 2018.


 

Retour

PARTAGER