Informations régionales

La priorité sur le transport de marchandise

6 avril 2016

Alors qu’il est régulièrement question du train de passagers dans l’actualité, la Société de chemin de fer note que la survie du tronçon passe par le transport de marchandises.

La Société de chemin de fer de la Gaspésie attend des réponses du gouvernement pour une demande de financement qui doit réaliser une étude concernant le passage de locomotives légères, des buddcars.

Selon la Coalition gaspésienne pour l’avenir du train, de plus petits engins pourraient permettre le retour du train de passagers.

Questionné à ce sujet, le président de la Société de chemin de fer, Éric Dubé, note qu’il souhaite toujours le retour du train de passagers mais rappelle que l’étude en question ne signifiera pas automatiquement un retour rapide du service.

Pour Éric Dubé, la survie du tronçon passe par le transport de marchandises :

 

Même si il est difficile d’expliquer pourquoi le gouvernement tarde à fournir du financement pour étudier la possibilité d’utiliser de petites locomotives, Éric Dubé croit toujours en l’implication du gouvernement.

Il cite en exemple le remplacement, cet été, de 10 mille dormants entre Matapédia et Caplan.

10 mille tonnes de balastre seront nécessaires pour effectuer ces travaux prévus cet été.

Les fonctionnaires élaborent aussi un appel d’offres pour remplacer un pont ferroviaire de Ristigouche Sud-Est. Éric Dubé y voit des signes encourageants :

 

C’était le président de la Société de chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé.

Retour

PARTAGER