Informations régionales

La perte de l'Amiral a des impacts

7 avril 2016

L’Association des croisières du fleuve Saint-Laurent juge que la disparition du train touristique serait une perte importante pour Escale Gaspésie et pour l’industrie.

L’association, qui représente les 9 escales du fleuve Saint-Laurent, est particulièrement inquiète concernant l’avenir de l’Amiral qu’elle considère comme un élément primordial pour le développement d’Escale Gaspésie.

Selon le directeur général de l’association, René Trépanier, lors du lancement de la stratégie des croisières par le gouvernement du Québec en 2008, l’Amiral était considéré comme un produit d’appel pour attirer les croisiéristes. Il s’agit d’un concept unique parmi toutes les escales sur le Saint-Laurent.

Pour toutes ces raisons René Trépanier s’étonne que le gouvernement ne donne pas les 4,5 millions nécessaires pour la réfection du chemin de fer à Gaspé pour permettre un retour de l’Amiral, surtout que le potentiel du train touristique ne se limite pas seulement aux croisières.

 

 

Enfin, selon le directeur général de l’Association des croisières du Saint-Laurent, la disparation du train touristique aurait assurément des répercussions négatives sur Escale Gaspésie et indirectement sur l’industrie.

 

 

C’était René Trépanier, de l’Association des croisières du Saint-Laurent.

Retour

PARTAGER