Informations régionales

La persévérance scolaire, un enjeu régional

La persévérance scolaire, un enjeu régional

13 février 2017

Complice-Persévérance scolaire calcule qu’un jeune non diplômé gagne en moyenne 15 mille dollars de moins par année qu’un jeune qui se rend au bout de son parcours scolaire.

L’organisme régional s’appliquera toute la semaine a souligné les initiatives positives qui existent sur le territoire pour pousser les enfants à persévérer à l’école.

En plus de composer avec un salaire moindre la plupart du temps, les travailleurs non-diplômés ont deux fois plus de risque de se retrouver au chômage.

Plusieurs facteurs influencent la réussite des jeunes : les facteurs familiaux, les facteurs personnels et communautaires, relate Louis-François Bélanger, coordonnateur de Complice-Persévérance scolaire dans la région. C’est pourquoi il faut adapter les moyens de motiver les jeunes selon leur milieu de vie et selon les antécédents de leurs parents :


Plusieurs intervenants de la région seront interpellés au courant de cette semaine de la persévérance scolaire.

Complice mettra un accent particulier sur le rôle des élus et des personnalités d’affaires de la région, puisque c’est toute la société qui gagne, souligne Louis-François Bélanger, lorsque le taux de diplomation augmente :


Plusieurs activités de valorisation seront réalisées cette semaine directement auprès des enfants. Complice Persévérance scolaire lancera demain un nouveau site Web qui fournira des outils, une carte interactive des initiatives dans le milieu et des données récentes sur le sujet. Retour

PARTAGER