Informations régionales

La grogne monte chez les pêcheurs de Carleton

La grogne monte chez les pêcheurs de Carleton

31 mai 2017

La grogne monte chez les pêcheurs qui amarrent leur embarcation au quai de Carleton.

Transport Canada vient de les informer qu’une fois que les réparations du quai seront enclenchées, il faudra un minimum de trois ans avant que la nouvelle infrastructure soit prête pour les pêcheurs qui devraient patienter jusqu’en 2019 ou 2020.

Les pontons, qui étaient supposément une solution temporaire pour la saison 2017, seront donc utilisés pour un minimum de trois ans.


Le président de l’Administration portuaire de Carleton et mariculteur, Éric Bujold, déplore cette situation. Il juge ce nouveau délai déraisonnable et il se pose des questions sur la bonne foi des fonctionnaires de Transport Canada et ceux de Pêche et Océans qui ne cessent de tergiverser dans ce dossier. Éric Bujold explique que les conditions de travail des pêcheurs sont très pénibles alors que le manque d’espace force souvent les pêcheurs à amarrer leur bateau côte à côte, tout en privant le club nautique d’une douzaine de places.

Pour lui, les pontons devaient servir de façon temporaire :



Éric Bujold mentionne que les tensions sont parfois vives et que la bonne humeur est de plus en plus rare chez les pêcheurs. Il se demande même si ceux-ci n’ont pas été trop patients dans ce dossier :



Une manifestation est d’ailleurs prévue le 17 juin et Éric Bujold espère que la population sera présente en grand nombre. Environ une dizaine de pêcheurs utilisent le quai de Carleton à cette période-ci de l’année. Retour

PARTAGER