Informations régionales

La Gaspésie, instigatrice d'une méthode pour comprendre la réalité de son prochain

19 octobre 2016

La région a été la première, hier, à explorer une méthode qui pourrait aider les gens à mieux comprendre comment se traduit un manque d’argent pour se procurer son panier de consommation de base.

Les 100 Gaspésiens qui participaient à la Journée Pour une société plus juste à Bonaventure ont été subdivisés à 10 groupes, en table ronde.

Le concept était de leur attribuer l’une des 10 classes de revenus au Québec, du plus bas au plus élevé.

Ces groupes, qui étaient formés d’élus, de travailleurs des milieux communautaires, d’employés du réseau de la santé et de citoyens étaient appelés à imaginer comment ils réagiraient face à diverses situations, en fonction de leur revenu désigné pour l’expérience. Entre autres, ils devaient imaginer quelles seraient leurs ressources si un incendie emportait tous leurs biens et sur qui ils pourraient compter.

Jacinthe Leblanc, du Collectif gaspésien pour un Québec sans pauvreté, croit que cette idée peut aider les participants à se placer dans la situation de son prochain :

 

 

Les mêmes participants avaient reçu, le matin, de l’argent de Monopoly en fonction du revenu attribué pour cette expérience, afin qu’ils s’en servent pour acheter leur repas du midi qui était servi sur les lieux.

Certains n’ont obtenu que la moitié du repas, certains le double et d’autres, le quadruple, pour illustrer les écarts entre les revenus au Québec.

L’activité d’hier se tenait au lendemain de la journée nationale de lutte à la pauvreté.

Retour

PARTAGER