Informations régionales

La FSE craint une perte de pouvoir des enseignants dans leur classe

26 septembre 2016

Les audiences publiques dans le cadre des consultations sur le projet de loi 105, modifiant la Loi sur l’instruction publique, sont maintenant complétées.

La présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement, Josée Scalabrini, dénonce la diminution de l’influence des enseignants sur leur propre méthodologie de travail.

Le projet de loi 105 confie le choix des moyens pédagogiques privilégiés d’une école, au conseil d’établissement, composé de parents, de la direction et de membres du personnel, mais où les enseignants sont minoritaires :

 

 

De plus, la représentante syndicale rejette l’idée du ministre de l’Éducation d’imposer des formations continues aux enseignants tout comme celle de créer un ordre professionnel :

 

 

La présidente de la FSE suggère au ministre Proulx de mettre de côté le projet de loi 105, modifiant la Loi sur l’instruction publique, jusqu’à ce que les consultations nationales sur la politique de la réussite éducative soient terminées, en décembre.

Retour

PARTAGER