Informations régionales

La filière éolienne devra exporter

7 avril 2016

Les acteurs de la filière éolienne de la Gaspésie risquent d’être déçus de la politique énergétique du Québec.

  Le gouvernement a présenté cet après-midi sa nouvelle politique énergétique 2030.

La politique prévoit améliorer de 15% l’efficacité avec laquelle l’énergie est utilisée, réduire de 40% la quantité de produits pétroliers consommés, éliminer l’utilisation du charbon thermique, augmenter de 25% la part des énergies renouvelables, et augmenter de 50% la production en bioénergie.

La politique révèle que le gouvernement entend augmenter la production d’énergie renouvelable grâce à l’optimisation des équipements déjà en place. Le gouvernement souhaite que des parcs éoliens construits au Québec puissent exporter leur électricité vers les marchés nord-américains. L’objectif du gouvernement est de tirer profit de la filière éolienne en limitant l’incidence sur les tarifs d’électricité des consommateurs grâce à la planification des approvisionnements, lorsque Hydro-Québec aura des besoins énergétiques.

Pour augmenter la production d’électricité renouvelable le gouvernement mise, entre autres, sur la mise en service de 6 projets de mini-centrales.

Rappelons que la politique énergétique 2016-2030 était fort attendue dans la région, particulièrement par l’industrie éolienne. Les acteurs de cette industrie espéraient que le gouvernement du Québec y inscrive des appels d’offres pour la construction de nouveaux parcs avec un contenu régional obligatoire.

 

Retour

PARTAGER