Informations régionales

La colonie de fous  présente des signes d'amélioration

La colonie de fous présente des signes d'amélioration

19 mai 2017

Après des années préoccupantes, la colonie de fous de Bassan de l’île Bonaventure semble vouloir se stabiliser.

Les problèmes de reproduction de la colonie ont donné lieu, ces dernières années, à un suivi scientifique par des équipes de chercheurs, notamment celles du Service canadien de la faune et celle de l’Université du Québec à Rimouski. Les résultats obtenus paraissent encourageants.

La taille de la colonie à la partir de l’analyse de photos démontre que 54 mille nids se sont installés en 2016, un résultat comparable à celui de 2015 après des années de baisses préoccupantes.

Le succès reproducteur des jeunes prêts à l’envol s’est élevé à 43% sur le total de nids, une hausse comparativement à celui de 2015 où cette proportion s’est établie à 35%. Ces résultats sont encourageants si on les compare aux années désastreuses de 2012 où le taux était de 8%. Cependant, l’avenir de la colonie n’est pas encore assuré puisque le taux visé est de 67% pour assurer la viabilité de la colonie, comme l’explique Jean-François Rail, du Service canadien de la faune :



Le directeur du parc de l’île Bonaventure et du rocher Percé, Rémi Plourde, affirme que la stabilisation de la colonie est une très bonne nouvelle :



La saison débute officiellement le 22 mai. Retour

PARTAGER