Informations régionales

La chambre de commerce veut savoir à combien s'élèvent les fuites

La chambre de commerce veut savoir à combien s'élèvent les fuites

4 avril 2017

Le nouveau président de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs veut obtenir un diagnostic des fuites commerciales que subit la région.

Ken Henry se donne deux ans, soit la durée de son mandat, pour en connaître davantage sur les pratiques des consommateurs de la Baie-des-Chaleurs.

La Chambre de commerce se doute que beaucoup de dollars se dépensent à l’extérieur de la région, mais combien?, la réponse n’est pas précise. Ken Henry voudrait que l’organisation se serve des résultats pour sensibiliser d’abord les consommateurs et les commerçants, à adapter leur offre et leurs services :



Une telle étude est assez coûteuse, possiblement aux environs de 60 mille dollars. La Chambre de commerce aimerait aussi dénicher une firme locale pour réaliser la recherche.

Le nouveau président voudrait s’attarder aussi à un autre enjeu important pour les entreprises de la région, celui du transfert d’entreprises.

La Chambre de commerce envisage la création d’un fonds d’investissement, pour ajouter un support financier, d’une quinzaine ou une vingtaine de mille dollars, pour faciliter le processus de rachat :


Ken Henry, qui est directeur de Desjardins Entreprises Gaspésie-les Îles, remplace Pierre Poirier à la présidence de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs.

Il a été élu la semaine dernière, lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme qui compte 300 membres.

Retour

PARTAGER